La Société Civile Immobilière, une véritable aide pour la gestion des biens immobiliers

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la Société Civile Immobilière n'est pas commerciale, son objet est donc immobilier. Elle regroupe plusieurs collaborateurs qui ont pour objectif principal d'assurer ensemble la gestion d'une propriété immobilière. Ces derniers partagent ensemble, non seulement bénéfices, mais également les pertes. Cependant, la SCI a un principal avantage : la bonne gestion des problèmes liés à l'indivision. Sur ce marché, la SCI se présente sous plusieurs, ayant chacun des avantages spécifiques. Dans les lignes qui vont suivre, découvrez plus la SCI.

Les différentes formes de la SCI

Les formes de la SCI sont multiples sur le marché immobilier, néanmoins, la plus usuelle, est celle qualifiée de familiale « SCI familiale ». Parlons ainsi de celle-ci avant d'énumérer les autres. En effet, elle s'initie entre frères et sœurs ou autres de la même famille pour la bonne gestion de la transmission des biens ou patrimoines immobiliers d'une génération à l'autre. Cliquez ici pour plus d'informations.

Plusieurs familles sont victimes d'une mauvaise gestion du partage de patrimoine. Un membre de la famille peut se lever et vouloir accaparer de toutes les propriétés dont elle possède. Dans de telles situations, les plus jeunes souffrent puisqu'on les considère comme non mature et inéligible pour gérer des biens. Ainsi, c'est pour répondre à ces genres de situations, entre membres de famille, que la SCI familiale a été conçu.
S'agissant des autres formes de la SCV, nous avons :

  • la SCI capital varitable : son fond est variable qui peut être planché avec un capital maximal ;
  • la SCI fixe : elle a un capital social bien établi et défini au cours de la création de la société
    civile immobilière ;
  • la SCI location ;
  • la SCI jouissance ;
  • la SCI d'attribution ;
  • la SCI construction et vente ;

La SCI offre plusieurs avantages

Les différentes décisions qui sont prises sont toujours fluides grâce à la SCI. Cependant, elle permet de surpasser les indivisions qui nécessitent l'unanimité des participants ou indivisaires vis-à-vis des diverses décisions de gestion. Elle foncionne donc comme toutes les autres sociétés de gestion des biens. La fiscalité avec la SCI est très avantageuse comparativement à la cession de part d'un bien immobilier, celle proposéé par la SCI est bénéfique. De plus, les durées de calcul ne sont pas les mêmes. Ainsi, la cession des parts pour la SCI ne passe pas par un acte justifié notarial.