Découvrez comment tailler une vigne et quand il faut le faire

Après la récolte, les vignes et le sol nécessitent du repos. Pour faciliter cela, il est important de tailler les sarments de la vigne. Voici alors comment il faut procéder pour tailler votre vigne et le moment idéal pour le faire.

Par quels moyens tailler sa vigne ?

Les vignes sont des lianes forestières pouvant s’étendre sur de longues distances. D’ailleurs, vous aurez plus d’informations via ce lien. En effet, pour parvenir à la taille, vous aurez certainement besoin d’outils et de matériels. En effet, pour une petite quantité de ceps, il est possible d’utiliser un sécateur à une main ou à deux pouvant supprimer les branches encombrantes et garantir une taille de pied normale. Cela dit, il est plus simple, pratique et plus facile d’utiliser des sécateurs électriques avec des batteries portables si votre budget et la dimension du vignoble le permettent. Cependant, plusieurs autres tailles sont praticables sur une vigne. Il s’agit entre autres de la taille en Guyot, de la taille en gobelet, de la taille en cordon de Royat et de la taille en treille.

Quand est-il nécessaire de tailler sa vigne ?

Tailler une vigne permet à celle-ci de s’accroître et de laisser place à de nouvelles grappes de raisins. Alors, après la récolte s’ensuit l’hiver qui annonce l’importance de commencer la taille de la jeune vigne. En revanche, une telle activité peut également débuter dès le mois de novembre pour accélérer l’éclosion des bourgeons dans la saison du printemps. Par ailleurs, pour ne pas affecter la récolte, il est important d’éviter les tailles trop précoces de vigne, surtout dans certaines régions. Toutefois, sur la vigne, les bourgeons sont identiques et ne posent pas problème pour l’opération. Mais il faut détecter ceux qui sont susceptibles de se transformer en grappes de raisins. Alors, il est conseillé de prendre en compte la position des bourgeons sur le sarment pour garantir si effectivement ils seront utiles. Généralement, il est constaté que la plupart des bourgeons situés aux extrémités ou à la base ne sont pas productifs.