Dans quels cas mettre une clause de non concurrence dans le contrat ?

La clause de non-concurrence est souvent insérée dans les contrats de travail afin d’éviter la concurrence entre employé et employeur. Il s’agit ainsi d’un garde four que les chefs d’entreprises utilisent pour que leurs salariés ne soient pas tentés de mener une activité concurrente. Cela est valable s’il s’avérait qu’ils ne travaillent plus ensemble. Cependant, tous les employés de l’entreprise ne sont pas concernés par cette clause. Découvrez donc dans quels cas, il faut mettre une clause de non-concurrence dans un contrat de travail.

Au cas où le salarié peut attirer les clients de l’entreprise

Il faut absolument mettre une clause de non-concurrence dans les contrats des travailleurs qui ont un contact direct avec les clients. Pour avoir plus d’infos sur ce sujet, consultez le site Ma Ville la Nuit.com. En réalité, les clients sont la plus grande force d’une entreprise, puisque, sans clients, une entreprise ne peut vendre ses produits ou ses services. Et, par conséquent, aucune entreprise ne pourra prospérer. Voilà pourquoi il faut protéger l’entreprise des vols de la clientèle.

S’il s’agit d’un salarié qui a accès aux informations délicates de l’entreprise

Hormis la clientèle, les informations sensibles d’une entreprise doivent être protégées à tout prix. Cela est tellement important que les structures mettent des sommes importantes dans l’achat des logiciels pour la sécurisation de leurs informations. Lorsqu’un employé a accès à ces données importantes, il détient en ses mains les forces et les faiblesses de l’entreprise.

Par conséquent, il pourra à tout moment faire tomber l’entreprise. Surtout s’il n’y travaille plus. C’est pourquoi, il faut le mettre hors d’état de nuire en intégrant au préalable une clause de non-concurrence dans son contrat de travail.

Au cas où l’employé occupe un poste de responsabilité dans l’entreprise

Un salarié qui occupe un poste de responsabilité dans une entreprise représentera une double menace, s’il s’avérait que son contrat de travail est rompu. En effet, ce dernier aura accès aux informations sensibles de l’entreprise. En plus, il est susceptible d’utiliser son ancien titre pour convaincre les clients de venir à lui. C’est pourquoi le contrat de ce type d’employé doit nécessairement avoir une clause de non-concurrence.